EN

2020 ou comment s’adapter à une crise sanitaire mondiale

© Olympia de Maismont

Si l’on devait choisir un mot pour illustrer l’année 2020 pour CFI, ce serait celui d’adaptation. La crise sanitaire a en effet conduit notre agence de développement médias à adapter l’ensemble de ses projets et modes opératoires aux confinements, au ralentissement des déplacements internationaux ainsi qu’aux besoins nouvellement apparus des médias situés dans nos zones d’intervention prioritaires, en Afrique, dans le monde arabe et en Asie du Sud-Est. Cette adaptation a impliqué un développement rapide des méthodes de formation en ligne, ou encore le lancement de projets entièrement consacrés à la couverture par les médias de la pandémie. 

C’est ainsi, à titre d’exemple, qu’a été lancé dès le mois d’avril 2020 – grâce à un financement complémentaire de l’Agence Française de Développement (AFD) – le projet MédiaSahel Covid-19, afin d’appuyer la production de contenus de qualité pour informer la jeunesse sahélienne sur la pandémie. Dans le monde arabe, en partenariat avec les médias libanais Daraj et tunisien Barr Al Aman, le projet Ama Baad a aussi proposé aux journalistes, chaque semaine à partir du mois de juin 2020, des échanges en ligne avec des experts et expertes afin de leur fournir des clés d’adaptation et expliquer, encore un peu mieux, la crise sanitaire aux citoyens.

© Gwenn Dubourthoumieu

Lutter contre les fausses informations

Dans ce contexte de pandémie, la lutte contre la prolifération des infox a été plus que jamais au cœur de nos actions. Le projet Désinfox Afrique, lancé à l’automne 2020 auprès des médias de six pays d’Afrique francophone, a, par exemple, été entièrement consacré à la vérification des informations (« fact-checking »). D’autres projets régionaux d’ampleur, comme MédiaSahel ou Qarib, ont également largement intégré des modules sur ce sujet. 

Sensibiliser les médias aux questions environnementales

L’année 2020 a aussi marqué le cinquième anniversaire des Accords de Paris sur le climat dont l’actualité est venue à maintes reprises rappeler l’importance centrale. Dans ce domaine de la préservation de l’environnement et de la lutte contre le réchauffement climatique, les médias ont, de toute évidence un rôle essentiel à jouer pour alerter mais aussi éduquer le grand public. C’est pourquoi CFI, avec les projets environnementaux Dunia, MédiaLab Environnement ou encore Afri’kibaaru, a poursuivi son accompagnement des responsables de médias et journalistes dans le traitement des sujets consacrés aux objectifs du développement durable.

Soutenir l’égalité des genres dans les médias

Un autre enjeu prioritaire pour notre agence a été de favoriser, au cours de l’année, l’inclusion des femmes et d’encourager leur participation au débat public. Des projets dédiés à l’égalité des genres ont été initiés en 2020, comme Makanati, en Irak et au Yémen, qui participe au renforcement de la place des femmes dans les médias, ou MédiaLab pour Elles, qui forme en Afrique des journalistes au traitement des données ouvertes en matière de genre.

Nous avons également lancé, en octobre 2020, une étude pour dresser un état des lieux de l’égalité femmes-hommes dans les médias de quatre pays d’Afrique sub-saharienne. Les résultats permettront de mettre sur pied de nouveaux projets afin de soutenir l’égalité des genres et favoriser une meilleure représentation des femmes dans les médias.

S’inspirer des femmes et des hommes engagés sur le terrain

Enfin, et surtout, 2020 a constitué une rude épreuve pour l’ensemble des journalistes partenaires et bénéficiaires qui se sont adaptés, eux aussi, et qui se sont engagés sur le terrain dès le début de la pandémie, risquant parfois leur propre santé, afin de continuer à informer les citoyennes et les citoyens de leur pays. Leur travail et leur engagement forcent l’admiration et représentent pour nous, à CFI, une source de motivation, de fierté et d’inspiration sans équivalent. Ce rapport leur est dédié. 

Les temps
forts 2020