EN

Gouvernance, paix et stabilité

Contribuer à la paix dans la région de l’océan Indien

Dans les pays du sud-ouest de l’océan Indien, des tensions et une perte de confiance ont, depuis une vingtaine d’années, éloigné les médias des institutions. Le projet Gouvernance, paix et stabilité, porté par la Commission de l’océan Indien (COI) et financé par l’Agence française de développement (AFD), bénéficie depuis 2022 de l’appui de CFI pour améliorer la qualité de l’information à Madagascar, aux Comores, aux Seychelles et à Maurice.

Calendrier

Février 2022 – Juillet 2026

Budget global

8 M€

Démocratie et engagement citoyen Égalité femmes hommes Lutte contre les infox

Formations, sessions de coaching, séminaires sur des thématiques sensibles comme la prévention et la médiation de crise, la mise en œuvre de processus électoraux crédibles, ou la promotion et la consolidation de la gouvernance démocratique… La palette de propositions d’accompagnement est large pour les journalistes de médias publics et privés bénéficiaires du projet.

Et pour assurer la mise en œuvre de ces accompagnements, CFI s’impose comme un partenaire du Centre européen d’appui électoral (ECES), le chef de fil du projet : en 2023, l’agence a coordonné et mis en œuvre deux formations à Madagascar, une aux Seychelles et deux aux Comores. Elle a aussi contribué à l’organisation d’une conférence sur les bonnes pratiques de la couverture des périodes électorales à Madagascar, un évènement d’autant plus utile que l’élection présidentielle malgache a eu lieu en novembre 2023.

Au total, ce sont donc 115 journalistes — dont plus de la moitié étaient des femmes — qui ont déjà pu renforcer leurs connaissances des principes éthiques et déontologiques du journalisme, améliorer leurs compétences éditoriales et revoir leurs pratiques de l’écriture pour la presse, la radio, la télévision et les médias en ligne.

S’unir pour combattre les “infox”

Ces formations, menées en présence de personnes représentant des institutions publiques et politiques, ont aussi consolidé – ou recréé dans certains cas – les liens avec les médias. “Le professionnalisme des médias est clé dans notre démocratie. Nous devons nous investir pour le favoriser” a témoigné Oumouri Mmadi Hassani, secrétaire général de l’Assemblée nationale de l’Union des Comores à l’occasion de l’une des formations dédiées à la lutte contre la désinformation. Jean-Luc Mootoosamy, journaliste, expert principal du projet et directeur de Media Expertise, revient lui aussi sur l’importance d’un dialogue étroit entre les institutions démocratiques et les médias pour garantir la fiabilité des informations :

« Les institutions démocratiques dans la zone sud-ouest de l’océan Indien s’emparent du sujet, convaincues que l’information vers les populations et le combat contre la propagation des “infox” n’est pas seulement l’affaire des journalistes. Elles peuvent y participer en devenant des sources d’information fiables et en favorisant la circulation de l’information. Les actions du projet Gouvernance, paix et stabilité ont éveillé cette prise de conscience. »
Jean-Luc Mootoosamy, expert média du projet et directeur de Media Expertise

Un projet

logo partenaire

soutenu par

logo partenaire

en partenariat avec

logo partenaire

Galerie Photos du projet

Autres projets menés en 2023

logo_meae_2020

CFI, un opérateur du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

logo_fmm

CFI, une entreprise du groupe France Médias Monde