EN

DUNIA

Les médias au service de l’urgence climatique

Face à l’urgence climatique, enjeu mondial des prochaines décennies, il est primordial que les responsables de médias et journalistes africains soient sensibilisés à l’importance d’intégrer les sujets environnementaux dans leur ligne éditoriale afin d’alerter, mais aussi d’informer le grand public sur ces questions.

Calendrier

Novembre 2019 - Avril 2021

Budget global

580 000 €

Cohésion sociale Egalité hommes femmes Environnement

Avec Dunia, CFI marque une nouvelle étape dans son appui au traitement des questions climatiques par les médias d’Afrique de l’Est. Ce projet, qui concerne l’Éthiopie, le Kenya et l’Ouganda, a débuté en décembre 2019, lors d’un séminaire réunissant à Addis-Abeba une centaine de professionnelles et professionnels africains et européens du secteur des médias, de la société civile et de la recherche scientifique. Des groupes de discussion ont permis de partager des expériences et de débattre de sujets tels que les enjeux d’adaptation, la dimension “genre” du changement climatique, ainsi que les liens entre le monde scientifique et la communauté des médias.

Déconstruire les infox propagées par les climato-sceptiques

En 2020, l’agence s’est adaptée aux restrictions de voyage imposées par le contexte sanitaire en proposant à une trentaine de journalistes de quatorze médias des activités à distance. Ces séminaires en ligne sur les effets du changement climatique sur la santé humaine, l’autonomisation des femmes ou encore la planification urbaine les aideront à “vulgariser” ces sujets, c’est-à-dire à les rendre intelligibles au grand public lorsqu’ils sont traités dans des reportages ou des émissions. Les journalistes ont aussi été formés à la vérification scientifique des faits, pour déconstruire les fausses informations liées au climato-scepticisme, et au journalisme de solutions, pour dépasser la simple description des problèmes et enquêter sur les réponses pouvant y être apportées, y compris à travers des initiatives citoyennes.

Mutualiser les efforts entre médias, scientifiques et OSC

Projet innovant, Dunia encourage les réponses médiatiques globales aux questions environnementales, en facilitant une mutualisation des efforts entre les médias, les scientifiques et les organisations de la société civile (OSC) engagées dans le plaidoyer pour le respect des recommandations de la Convention sur la diversité biologique. En décembre 2020, un atelier organisé dans une localité du comté de Kwalé, une région du Kenya où se situent des forêts de mangrove, a ainsi réuni une dizaine de journalistes, représentants des communautés locales et scientifiques de l’Institut de recherche du Kenya sur la mer et la pêche (KMFRI), de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD).

Les bénéficiaires de cet atelier ont débattu des impacts du dérèglement climatique sur la biodiversité et l’agriculture, mais également du respect et de l’amélioration des modes de vie des communautés établies dans les mangroves. L’événement, organisé dans le cadre du 5ème anniversaire des Accords de Paris sur le climat, s’est terminé par une visite de terrain dans la mangrove de Gazi, où les journalistes ont constaté les effets du changement climatique sur la biodiversité et réalisé des reportages pour sensibiliser le public sur un enjeu majeur de co-viabilité entre les êtres humains et la nature.

En tant que journaliste scientifique, j’interagis souvent avec des scientifiques. Ce qui est moins courant, c’est d’interagir conjointement avec des scientifiques et des communautés locales. Cet atelier m’a donné beaucoup d’idées de reportages. J’ai hâte de me mettre au travail ! »
Sharon Onyango (Science Africa)


Autres projets menés en 2020