EN

Désinfox Afrique

Lutter contre la propagation des infox en Afrique de l’Est et Centrale

La diffusion massive d’infox constitue un facteur majeur de désordre social dans un nombre croissant de pays africains. Elle rend nécessaire l’acquisition par les journalistes d’outils et techniques de vérification des faits.

Calendrier

Octobre 2020 – Décembre 2023

Budget global

1,5 M€

Francophonie Infox

Désinfox accompagne quatre à six médias dans six pays africains dans le développement d’une rubrique ou d’une émission de lutte contre les fausses informations. Ce projet prévoit de former 55 journalistes de 31 médias à la méthodologie et aux techniques de vérification de l’information et d’appuyer leurs responsables dans la mise en œuvre de stratégies d’élargissement d’audience et de recherche de partenariats.

Le début de l’année 2021 a été marqué par la sélection de journalistes bénéficiaires au Sénégal, au Cameroun et en République Centrafricaine, et par le lancement des activités de formation dans les six pays du projet à partir de juillet. Ainsi, à Dakar, huit formateurs ivoiriens, burkinabés, béninois et centrafricains, ont commencé par renforcer leurs compétences, avant de démarrer, au mois d’août, leurs missions auprès de médias pour les aider à lancer leurs rubriques ou émissions de lutte contre les fausses informations.

Fact-checking et stratégies de vérification de l’information

Des journalistes centrafricains, camerounais et sénégalais ont bénéficié à l’automne d’une première formation aux bases du fact-checking et à la déontologie de la vérification de l’information. Des ateliers techniques sur différents formats de narration multimédia du fact-checking (presse écrite, web et réseaux sociaux, radio et télévision) ont aidé les médias à atteindre une audience plus large en renforçant l’efficacité et la lisibilité de leurs productions. Des sessions consacrées à la stratégie de veille et de publication sur les réseaux sociaux se sont également tenues au Bénin et en Côte d’Ivoire.

« La dernière session, à Dakar, a été très instructive et importante, elle m’a donné des outils concrets que j’utilise à présent dans mon travail de journaliste. Au fil des formations, j’ai acquis des réflexes de fact checker. »
Amadou Ba, journaliste Innovafrika (Sénégal)

En 2021, les rédactions ont été accompagnées dans la mise en œuvre de nouvelles stratégies de vérification de l’information. Elles ont pu notamment s’appuyer sur l’application de formation en ligne « Luttons contre les infox », développée par CFI en partenariat avec les Observateurs de France 24 et l’entreprise LAFAAAC.

Voir la vidéo :

«  Les formations Désinfox sont très utiles. À titre personnel, les modules sur Smart Breverty et Listicle m’ont été d’une grande utilité. Il s’agit de mode de traitement d’article de fact-checking très pratique et que j’utilise au quotidien. »
Cryspin Laoundiki, journaliste Le Faso (Burkina Faso)

La fin de l’année a été marquée par la participation de CFI à l’organisation de la troisième édition du Sommet AfricTivistes, du 11 au 13 novembre à Abidjan (Côte d’Ivoire), qui a rassemblé blogueurs, blogueuses, activistes et institutions, pour partager des idées et faire naître des synergies.  Lors de ces journées, Sophie Malibeaux, responsable de l’émission « Les Dessous de l’infox » à RFI, a animé un panel de discussions consacré à la désinformation.


Autres projets menés en 2021