EN

AMA BAAD

Des rencontres et des ressources en ligne pour adapter la pratique journalistique à la crise sanitaire

En 2020, la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement prises par les gouvernements ont bouleversé les pratiques journalistiques. Ama Baad – expression qui signifie en arabe “et après, ensuite” – a proposé durant trois mois, aux journalistes de douze pays du monde arabe, des rencontres et des ressources en ligne pour leur fournir des clés d’adaptation.

Calendrier

Juin 2020 – Août 2020

Budget global

100 000 €

Cohésion sociale Egalité hommes femmes Environnement Numérique

Initié par CFI, en partenariat avec un média du Levant, Daraj, et du Maghreb, Barr Al Aman, Ama Baad a apporté aux journalistes arabophones de la région un soutien à la production de contenus, mais aussi un partage d’expériences et des conseils d’experts et expertes pour les éclairer sur ces sujets complexes.

Ama Baad constitue une opportunité et une ressource précieuse dans le contexte de la crise provoquée par la pandémie. Ce projet a favorisé les rencontres et les échanges, dépassant les obstacles engendrés par les restrictions de déplacement. »
Ahmad Sabaa Ellil, journaliste égyptien

Un groupe Facebook a été créé pour encourager le réseautage et mettre en commun des ressources pertinentes. Il réunissait, fin 2020, plus de 750 membres, dont 45% de femmes et 50% de jeunes. Cet espace a permis de partager des centaines de ressources ainsi que des productions inédites sur des thématiques de développement durable.

Des “conversations” en ligne pour débattre d’enjeux cruciaux

Durant trois mois, seize conversations en ligne ont été organisées, pour certaines d’entre elles avec la participation des rédactions de France 24 en arabe et de Monte Carlo Doualiya. Une vingtaine de journalistes des douze pays ciblés par le projet ont participé à ces rendez-vous hebdomadaires. Chaque vidéo postée sur le groupe Facebook a comptabilisé d’une centaine de consultations.

Diverses thématiques, directement ou indirectement liées à la pandémie, ont été abordées : questions sanitaires (émergence des virus, santé mentale en temps de confinement, vaccination), infox et discours violents, problématiques environnementales, inégalités, enjeux d’éducation… Ces rencontres ont également accordé une place importante à la question de l’égalité des genres.

Les conversations d’Ama Baad et les ressources partagées à travers le groupe m’ont été très utiles pour trouver des idées d’enquêtes journalistiques et identifier des sources fiables. »
Abdul Jalili Al Yusi, journaliste yéménite


Autres projets menés en 2020